Matériaux flotteurs

VANGUARD MARINE est l’un des rares chantiers navals qui utilise les trois types de tissus PVC-CSM-PU dans la fabrication de ses produits, conseillant le client de manière objective afin que ce dernier choisisse le matériel le mieux adapté à son activité.

10 Conseils pour évaluer le matériau
des pneumatiques

1

TLes informations sur les matériaux ont souvent été manipulées pour orienter le client et l’amener à acheter le matériau préféré du chantier naval. Vérifiez que les informations soient bien objectives, techniques et proposant plusieurs options.

2

Il est faux d’affirmer qu’un matériau est meilleur qu’un autre en se basant uniquement sur le type de revêtement utilisé CSM-PVC-PU. Le revêtement ne constitue qu’une partie de la structure du matériau et doit être complété de façon équilibrée par la base textile.

3

L’évaluation correcte d’un matériau doit inclure au moins : type de revêtement, nombre de Dtex et poids en grammes/m2. Toute comparaison générale n’apportant aucune caractéristique technique n’est pas correcte, probablement subjective et avec un certain intérêt commercial sous-jacent.

4

Le support textile apporte les caractéristiques de résistance mécanique. Par conséquent, indépendamment du revêtement utilisé, la résistance va de pair avec le support textile.

5

Le revêtement apporte les caractéristiques d’imperméabilité à l’air, de résistance à l’abrasion et aux agents atmosphériques, les options de couleur et autres caractéristiques telles que la résistance aux hydrocarbures et produits chimiques pour des utilisations spéciales du matériau. Vérifiez les fonctions que doit accomplir votre bateau et regardez si certaines exigences particulières doivent être respectées.

6

De façon subjective, il a été tenté d’associer exclusivement la vie opérationnelle du bateau à la durée du revêtement du tissu, sans mentionner la durée du processus de fabrication. Pour déterminer l’espérance de vie d’un bateau, il est essentiel d’y associer l’espérance de vie du processus de fabrication utilisé.

*

Par processus traditionnel de collage à froid, avec de la colle et une pression manuelle. De grande intensité pour la main d’oeuvre où la qualification et l’expérience du personnel sont fondamentales pour la qualité des collages.

 

 

Union de tous les éléments du bateau par collage à température ambiante avec pression manuelle.

*

Par processus industriel au moyen d’un soudage qui fond et fusionne à haute pression de façon stable et indélébile dans le temps. On dit familièrement : «Un mauvais soudage est toujours meilleur que le meilleur collage»


Union de la structure tubulaire du bateau à 350°C et une pression de 4,5kg/cm2

 

Union soudée des accessoires au pneu à 350°C et une pression entre 4-8 kg/cm2

7

Il est faux de dire que le PVC ou le PU ne peuvent être ni collés ni réparés. Cette mauvaise information technique a été utilisée à des fins commerciales pour freiner l’introduction de ces nouveaux matériaux sur le marché. L’expérience des 40 dernières années a dûment prouvé que ces matériaux peuvent être collés et réparés avec de
la colle et des procédures adéquates dans les services de réparation professionnels habilités pour ce faire.

8

Continuer à citer le revêtement en Hypalon® est une erreur étant donné que sa fabrication a été stoppée définitivement en 2009 par la Dupont Corporation®, suite à des pressions environnementales et aux dangers implicites lors de son processus d’application. Le Néoprène et l’Hypalon® ont été remplacés par la combinaison CR (« Chloroprene Rubber », caoutchouc chloroprène) et le CSM (Polyéthylène Chlorosulfonique), aux caractéristiques plus ou moins similaires.

9

La qualité d’un matériau est associée à la fiabilité de son fabricant et au niveau de qualité et de prix requis. Certains prescripteurs ont tendance à généraliser la bonne qualité d’un matériau ou de l’autre en oubliant ces critères. La qualité « de base » à prix réduit utilisé dans les productions en masse « jetables » n’est pas représentative des qualités générales requises d’un revêtement déterminé. Le choix d’un matériau ou d’un autre
doit se fonder sur l’espérance de vie souhaitée pour le bateau, les exigences techniques à satisfaire et le budget disponible.

10

Il est nécessaire, pour tous les bateaux et indépendamment du matériau utilisé, de réaliser les inspections et opérations de maintenance recommandées. Dans le cas des bateaux fabriqués par collage à la main, il est conseillé d’inspecter les coutures collées une fois par an au moins et d’effectuer les opérations de maintenance correspondantes. Mieux le flotteur d’un bateau est entretenu et conservé, plus élevée sera la valeur résiduelle et de rachat de ce bateau.

Matériaux du marché: PVC-CSM-PU